Une taupe dans les intestins

Pourquoi se faire dépister ?

Une taupe dans les intestins

Pourquoi se faire dépister ?

Une taupe dans les intestins

Ça, c’est la bonne question.

Déjà, ceux qui pensent que le cancer colorectal ça n’arrive qu’aux autres, sont sans doute le même genre de types qui rassurent leur banquier en leur affirmant qu’ils vont gagner à la loterie à la fin du mois. Y a un moment, même si l’espoir motive, il peut aussi amener son petit lot de déception.
En France, 40 000 nouveaux cas de cancers colorectaux sont diagnostiqués chaque année. Ça fait déjà une belle probabilité de tirer le mauvais numéro.
Allez, je rajoute un léger détail : sur le sinistre podium des cancers les plus mortels, il trône à la 2ème place.
Près de 95% des cancers colorectaux sont diagnostiqués après 50 ans. Donc, quand on a passé le demi siècle, on s’y colle. On se fait dépister. Si vous voulez un moyen mémotechnique, c’est simple : à un demi siècle, on ne se fait pas dépister à moitié.
Maintenant, on va passer un peu aux bonnes nouvelles. Parce que moi, Robert, je n’ai pas uniquement pour hobby de casser l’ambiance.

Dépister tôt, le cancer colorectal est traitable dans 90% des cas. Mieux vaut prévenir que mourir.
Ce cancer, il fait dans le vicieux. Pas le genre de gars qui se pointe sur scène sous les projecteurs en balançant du Carmina Burana les poings levés. Non. Le cancer colorectal agit en sous-marin. Sous les radars, sans se faire remarquer, il pose ses valises dans un petit recoin sombre et il commence à aménager son petit espace ; qui finit par prendre beaucoup de place. Imaginez que c’est un pote en galère qui est censé dormir chez vous pour deux nuits, histoire de dépanner, mais qui 3 mois plus tard squatte votre chambre et c’est  vous qui dormez dans le canapé. Sauf que le cancer colorectal n’est pas votre ami, et que vous ne l’avez jamais invité.

Moralité, vu qu’on n’a pas trop tendance à le voir venir, c’est toujours bon de faire une ronde dans le quartier, histoire de ne pas être surpris. D’où l’intérêt de se faire dépister régulièrement.

D-17/0081 établi le 24/02/2017

< retour