Robert fait le pubard

Robert fait le pubard

Faut avouer que c’est un métier…

Quand j’essaye de convaincre mes proches de faire le dépistage, je me rends compte que j’atteins vite une limite. Je sens que je crispe un peu mes interlocuteurs. Ils se font des images, ça les hérisse.
Alors, j’ai essayé de faire comme les publicitaires, mais à la sauce Robert. Le problème, c’est que je ne suis pas certain de bien servir la cause…
Bon, amis poètes, vous pouvez sortir si vous craignez les éclaboussures.

Pour les défenseurs du bio :
« Dépistage du cancer colorectal,
Léguez une de vos pêches à la science pour votre propre pomme.»

Pour les acrobates discrets de la voyelle :
« Dépistage du cancer colorectal,
Un problème de fion nécessite un traitement de fond. »

Pour les archéologues en herbe :
« Dépistage du cancer colorectal,
Une belle occasion de laisser une trace. »

Pour les passionnés de photos :
« Dépistage du cancer colorectal,
Une histoire d’étron-binoscope. »

Pour les amateurs de latin :
« Dépistage du cancer colorectal,
Lire attentivement la notice, rectum verso. »

Évidemment, si certains ont une plume plus affûtée, ou plus élégante, j’accueillerai leur talent avec la bienveillance d’une poule qui pose son séant sur son œuf.

D-17/0081 établi le 24/02/2017

< retour