Trouver les mots, Mesdames, on vous aime

Trouver les mots

Trouver les mots, Mesdames, on vous aime

Trouver les mots

Mesdames, on vous aime

Mon copain Jean ne se sent pas d’aborder le sujet du test avec sa femme. Toutes les étapes du test, y a rien à faire, ça coince. Il semblerait que les oreilles de la dame soient trop chastes.
Je me dévouerais bien, mais quand je me propose, Jean a tendance à tiquer. Sa femme ne saurait pas apprécier ma verve. Il est diplomate, mon Jean.
Leur médecin finira bien par s’y mettre, parfois faut laisser les scientifiques se charger des sujets délicats.

« Mais l’amour, mon Jean ? Tu en fais quoi, de l’amour ?
Jean, tu vis avec ta femme depuis près de trente ans. Tu l’as connue dans ces moments les plus haut, tu l’as épaulée dans ces instants les plus bas. Vous avez traversé des accouchements, des anniversaires, des vacances, des gastro et des rhumes. Vous avez changé des couches, réconforté des cauchemars. Vous avez accusé les premiers lumbagos, listé chaque année des résolutions que vous n’avez jamais tenue. Vous avez dormi ensemble, ronflé ensemble, pris de l’aspirine ensemble les lendemains de dîner qui ont fini trop tard.
Vous avez continué à conserver un peu de mystère, cultivé votre jardin secret parce que c’est le secret de la longévité dans un couple.
L’amour, mon Jean, c’est une myriade d’attentions, c’est une galaxie de moments de courage.
C’est un truc qui vaut assez le coup pour ne pas baisser les bras quand on sent que ça va être difficile.
Il y a eu des bouquets de fleur, des bijoux, des chandelles et des balades. Tout ça, c’est fait et ça continuera.
Mais cette année, donne à ta femme un cadeau inattendu, quelque chose d’assez fou qui montre à quel point tu tiens à elle. Propose-lui une expérience unique, un truc qui lui donnera l’impression de s’encanailler : donne-lui la possibilité d’envoyer un peu de son caca par la Poste.
Ensuite, vous pourrez continuer à faire tout ce que vous aimez pour longtemps.
Homme ou femme, le cancer colorectal ne fait pas de jaloux. Mon Jean, sois un brave. Parle de colombin avec ta femme, raconte-lui cette poésie-là, transforme ce test en geste d’amour.

Robert, ton ami. »

D-18/0069 établi le 15/02/2018

< retour